Notre partenariat avec Flexjob, plateforme de recrutement

Recrutement

Estelle, chargée de recrutement, revient sur le partenariat avec Flexjob et l’interview parue récemment sur leur site.

Qu’est-ce que Flexjob ?

Flexjob est une plateforme qui met en relation des candidats avec des entreprises qui ont une manière innovante de travailler. Leur slogan est d’ailleurs « Travailler autrement ». Cela permet aux candidats d’identifier de manière simple et rapide les entreprises porteuses de certaines valeurs et dans lesquelles ils se retrouvent comme la flexibilité, la confiance et la responsabilisation.

L’approche de FlexJob correspond parfaitement à notre démarche chez Aepsilon. En règle générale, nous travaillons avec des partenaires qui nous ressemblent, c’est-à-dire qui ont la même vision du travail, des collaborations et du recrutement dans ce cas précis. Ce partenariat en est un très bon exemple.

On le retrouve d’ailleurs dans les conditions de partenariat Flexjob : il faut utiliser les 3 marqueurs de flexibilité que sont le Flexoffice, le Flextime et le Flexwork pour être recensé sur la plateforme.

Ces 3 piliers sont en parfaite adéquation avec les valeurs prônées par Aepsilon :

  • Flexoffice correspond au fait de pouvoir bénéficier de flexibilité quant à son lieu de travail et à la manière dont sont conçus les espaces de collaboration, la possibilité de faire du télétravail et de travailler dans des lieux originaux et conviviaux. Venez donc faire un tour dans les bureaux Aepsilon pour apercevoir un concours de paniers de basket entre deux réunions.
  • Flextime répond à la possibilité de gérer ses horaires  en fonction de ses besoins tout en garantissant efficacité et résultats.
  • Flexwork qui reprend les valeurs d’Aepsilon que sont la confiance, la responsabilisation et la transparence, le décloisonnement des compétences.

Bref un partenariat qui, pour nous, coule de source.

Comment Flexjob participe au processus de recrutement ?

Flexjob participe au processus de recrutement, en republiant nos offres d’emplois qui se trouvent sur notre site web. Ils se chargent d’étudier toutes les candidatures et par la suite de nous envoyer les plus pertinentes. Il fait donc une pré-sélection ce qui nous permet par la suite d’être plus efficaces dans le traitement de candidatures déjà qualifiées.

Pourquoi Flexjob a-t-il choisi de nous interviewer ?

Flexjob a souhaité nous interviewer car nous sommes en totale adéquation quant à leurs convictions en ce qui concerne les méthodes de travail et de management innovant. Ils ont souhaité faire découvrir aux adeptes du Flexjob, notre façon de travailler, de mettre à profit l’intelligence collective, la manière dont on conçoit la collaborateur au sein de l’entreprise, notre rapport au management ou plutôt à l’absence de management, notre vision de l’entreprise.

Qu’espères-tu en termes de retomber, de cette collaboration et de cette visibilité ?

J’espère que cette interview va donner envie à des candidats qui partagent nos valeurs, de venir rejoindre notre grande famille.  J’espère également que cela va donner envie à des candidats qui se posent encore des questions, de nous rejoindre pour exploiter pleinement leurs compétences.

Notre mode de fonctionnement étonne souvent : les candidats se demandent comment il est possible de fonctionner ainsi, si ce n’est pas uniquement une façade, une manière de les attirer pour ensuite ne pas tenir nos promesses. Mais ce ne sont pas que des promesses, c’est réellement notre ADN. Ce qui pour certains restent encore de l’innovation managériale est devenu notre quotidien. Attention, cette manière de fonctionner ne convient pas à tout le monde, elle peut même être source de frustration. On est donc totalement transparent sur nos méthodes de travail, pour s’assurer que tout se passe bien au moment du processus de recrutement mais surtout au-delà de l’embauche. Si l’entreprise telle que nous la concevons n’est pas la garante inconditionnelle du bonheur au travail, le candidat doit au moins se retrouver dans nos valeurs et notre manière de travailler.

Estelle Piccone

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *